EN ATTENDANT 2050

projet PDF 4

Emergeant d’un nuage, telle une planète venue d’ailleurs, une sphère métallique semble en apesanteur. En s’approchant, les curieux découvrent un objet plus insolite encore. La sphère est constituée d’autocuiseurs dont les soupapes ont été remplacées par des brumisateurs. Les fines gouttelettes en suspension dans l’air enveloppent les passants dans un espace rafraichissant et les font apparaître comme sortis d’un rêve. La structure portante de l’installation disparaît grâce au nuage de brumisation qui flotte au-dessus du sol.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette animation sensuelle et ludique, est aussi une invitation au questionnement, avec ces autocuiseurs qui apportent paradoxalement de la fraîcheur. Qu’évoque cette sphère énigmatique ? Une planète ? La nôtre ? L’image de l’atmosphère? Ou celle d’un monde sous pression? Autant de questions qui nous parlent de notre époque, de ses enjeux climatiques et environnementaux.De nuit, la sphère semble animée d’une vie interne. Elle est éclairée de façon ondulatoire, comme la pulsation rythmique d’un organisme vivant, et passe graduellement d’une lumière blanche à un éclairage de couleur bleue évoquant notre planète.

en attendant 2050 sculpture rechauffement climatique

DONNÉES TECHNIQUES :

Hauteur : 4 m
Diamètre : 3,5 m :  
Nb. d’autocuiseurs : 450 
Brumisation haute pression  70b
Poids total : 4 500 kg

Conception artistique et technique : Pierre LUU